Label comme volonté d’affirmer un signe distinctif, une manière de faire théâtre truculente, jubilatoire, déjantée, provocatrice, suggestive… Au plus près des sens, au plus brut de la poésie du quotidien, par objets, matières et/ou acteurs interposés.

Brut comme matière brute, sans sophistication, matériau originel, premier, substances, corps, objet, matière à réflexion, matière grise, ou « ce qui occasionne quelque chose ». Brut pour dire le jaillissement du sens dans cet objet ordinaire que la banalité enfouit, alors que paradoxalement il nous révèle autant qu’il nous ensevelit dans une société de l’objet-roi.

Label brut est un théâtre d’acteurs et non d’objets qui confronte le texte, le jeu et la dramaturgie à la matière. Et de cette relation particulière qui se tisse entre le vivant et la matérialité des choses jaillit une poésie singulière. C’est toute la spécificité de la recherche du collectif : dire au-delà des grammaires théâtrales établies une relation au monde, chercher ce qui se voit derrière ce que l’on ne regarde pas, creuser les failles d’évidences trompeuses en traquant l’accident, l’aléa, le contresens, tout ce qui fait bégayer l’homme pour lui révéler son humanité.Ce théâtre fait feu de tout bois, la musique, la parole, le geste, l’objet, le personnage, l’histoire… Tout ce qui met les sens plutôt que le sens en action. Il est mouvement, résistance, interrogations, de plain-pied dans nos temps contemporains : ici tout se façonne au plateau avec des auteurs vivants.

Les membres de Label Brut ont voulu travailler ensemble pour mettre leurs nécessités de théâtre en commun.

Les rôles d’acteurs et de metteur en scène se recomposent au gré des créations pour vivre comme une troupe, un théâtre à responsabilité partagée. Le collectif développe, d’une part, des projets à trois autour de formes légères ou d’ateliers de recherche sur des thèmes et des matériaux. D’autre part, chacun déploie une écriture singulière dans le cadre de projets individuels en lien avec l’objet, la matière ou encore la marionnette. Comme des vases communicants, les projets communs viennent enrichir les projets individuels et vice-versa.

Laurent Fraunié, Harry Holtzman et Babette Masson créent Label Brut en 2006. Le collectif est depuis associé au Carré, Scène nationale – Centre d’art contemporain du Pays de Château-Gontier et conventionné en Pays de la Loire. Il participe à l’émulation artistique du territoire par la création de spectacles et la mise en place de projets d’action culturelle.

Le collectif LABEL BRUT est également en résidence artistique aux Lilas pour les saisons 2019- 2020 et 2020-2021. Dispositif porté par la Ville des Lilas, Lilas en Scène et le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

+ Co-direction artistique

Babette Masson

Directrice du Carré, Scène Nationale de Château-Gontier
Metteur en scène / Comédienne

Son monde est celui où l’objet dépouillé de son ordinaire peut retrouver toute sa force scénique au travers de la métaphore, du rêve, de la poésie. Ce monde s’est d’abord forgé à l’école Jacques Lecoq puis avec Philippe Genty.

Elle crée en 1986 et codirige Nada Théâtre où elle met en scène, joue et mène des ateliers.

Elle fonde en 2006 avec Laurent Fraunié et Harry Holtzman le collectif Label Brut.

Après avoir codirigé la scène conventionnée des Ulis, elle est nommée en mars 2006 directrice du Carré, Scène nationale – Centre d’art contemporain du Pays de Château-Gontier, liant ainsi par un projet artistique Label Brut et la direction d’une structure nationale.

Depuis 2006, elle a mis en scène Hector ou comment faire un monstre de Ronan Chéneau, elle a interprété La Nuit du 21 juinL’Enfer de Marion Aubert…

En 2013, le collectif reprend Banana-Strip pour le festival d’Avignon où elle interprète l’un des rôles (en alternance avec Harry Holtzman) auprès de Laurent Fraunié.

En 2015, elle interpréte au côté d’une marionnette figurative La plus forte de August Strindberg et mis en scène par Jonathan Heckel.

Harry Holtzman

Metteur en scène / Comédien / Clown

Après des études de lettres à Yale et puis de théâtre chez Jacques Lecoq, Harry intègre la Compagnie Philippe Genty et puis le Footsbarn. Avec les deux troupes, il participe à la création des spectacles et tourne dans le monde entier jusqu’en 1999. Les expériences de ces années d’études et de premiers pas dans le métier formeront chez lui une vision d’un théâtre populaire particulier mêlant le clown et des dispositifs scéniques originaux.

En 1998, sort le premier et le dernier long-mettrage dans lequel il joue Que la lumière soit ! A la fin du siècle, il est professeur de théâtre dans une école à Lyon La Scène sur Saône, où il met en scène et écrit quatre spectacles originaux avec les élèves : Bed of Roses, Roméos et Juliettes, Songe d’une nuit américaine, et Les Petits Combats. Dès 2001, il reprend la route avec le Cirque-Cahin sur Grimm, avec le Nada Théâtre dans la Saga Oizo, avec le metteur-en-scène Laurent Fréchuret dans Interzone (d’après William Burroughs).

Il participe à un nombre important de projets de clown dont son trio Luzzi avec Heinzi Lorenzen et Trond-Erik Vassdal avec qui il crée Post-Babel Circus et On est pas d’ici (de Jorge Pico) ; il est clown aussi à La Maison des Clowns (de Giovanna d’Ettore) ;  il continue sa collaboration avec le metteur en scène Laurent Fréchuret au CDN de Sartrouville. Il continue de travailler aux côtés de Caroline Obin (Proserpine) sur plusieurs projets de l’Apprentie Compagnie en tant que clown ou regard extérieur et participe notamment à l’aventure des 7 clowns 7 jours 7 familles.

Il est metteur-en-scène et co-auteur au sein des compagnies Au cul du loup (théâtre d’objets sonores) sur Terre d’Arène et la Bande Passante (théâtre d’objets documentaires) sur Cockpit Cuisine et fait « regard extérieur » pour d’autres projets de clown, cirque ou théâtre dont Libertivore, Joe de Paul, Théâtre du Lin, le Bus Rouge, Salula … Il est formateur dans des nombreux stages en France et dans le monde.

En 2006, il co-fonde avec Laurent Fraunié et Babette Masson le collectif Label Brut. Leur aventure se précise de spectacle en spectacle autour d’une vision personnelle du théâtre d’objets et de matières. Au sein du collectif dépendant du projet, il est tour à tour comédien, auteur, adaptateur, metteur-en-scène. En 2011, il commence à mettre en place les prémisses d’un solo sur le sujet de la mort Happy Endings. Les premières de ce spectacle entre clown et théâtre d’image ont eu lieu en novembre 2017.

Laurent Fraunié

Metteur en scène / Comédien

Après avoir travaillé pour la Compagnie Philippe Genty et le Nada Théâtre, il fonde avec Babette Masson et Harry Holtzman le Collectif Label Brut, associé au Carré, Scène nationale de Château-Gontier.

Il endosse alterntivement les rôles de comédien-manipulateur et metteur en scène.

Il conçoit le spectacle Mooooooooonstres à destination du jeune public en avril 2012. Dans la continuité, il crée un deuxième volet jeune public en 2016 : à2pas2laporte.

Le 3e volet de ce triptyque jeune public verra le jour en 2020.

Parallèlement, il collabore aux créations de la Compagnie Au Cul du Loup, du Théâtre de la Tête Noire – Patrice Douchet, du Théâtre du Jarnisy – Ann-Margrit Leclerc et du Théâtre Luzzi… Avec Brigitte Sy, Fabienne Pralon et Christian Paccoud, il participe à un travail musical autour de Bérénice. Pour la Cie Tamerantong, il dirige des ateliers et réalise des spectacles avec des enfants ou des adolescents. Il met en scène divers spectacles musicaux dont ceux d’Agnès Debord.

Enfin, il anime des stages sur le lien entre le jeu d’acteur, la manipulation et le détournement d’objets.

+ Présidente

Elysabeth Cormier-Van Dam

+ Direction adjointe en charge du développement

Charline Akif 

charline@labelbrut.fr

06 46 34 28 08

+ Suivi administratif & développement des projets

Edwige Beck

edwige@labelbrut.fr

06 70 22 67 78

+ Suivi production ici ou (pas) là

Nicolas Soulié

production@labelbrut.fr

+ Régie générale

Xavier Trouble

technique@labelbrut.fr / logistique@labelbrut.fr

06 16 74 11 38

+ Soutiens

logo ecart ok_ok_Q

Le collectif LABEL BRUT est associé au Carré, Scène nationale – Centre d’art contemporain du Pays de Château-Gontier (53) depuis 2006 et est en résidence artistique aux Lilas pour les saisons 2019- 2020 et 2020-2021. Dispositif porté par la Ville des Lilas, Lilas en Scène et le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis. Avec le soutien de l’État, Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des Pays de la Loire – Subventionné par le Conseil Régional des Pays de la Loire et le Département de la Mayenne.

Tournées internationales et résidence au Canada soutenues par la région Pays de la Loire et l’Institut Français

BLOC_LOGOS_IF+PAYS DE LA LOIRE