Le collectif Label Brut participe à l’émulation artistique du territoire notamment par la mise en oeuvre de projets culturels à destination de différents publics.

Les 3 co-directeurs artistiques ont fait le choix de s’investir dans une démarche de sensibilisation et de transmission de leur savoir à travers différentes actions ponctuelles ou au long cours. Ces actions sont de natures bien diverses mais un point commun les lie en permanence : elles sont toutes centrées sur l’artistique et sont par la même occasion à son service.

Rencontres avec le public

Plusieurs types de rencontres peuvent être proposés autour de la tournée d’un spectacle :

  • Présentation du métier de comédiens et de quelques personnages de Mooooooooonstres ou de à2pas2laporteà des groupes d’enfants en amont ou en aval de la représentation.
  • Echanges entre les comédiens, le metteur-en-scène et le public à l’issue d’une représentation. Les discussions sont variées et recoupent des sujets tels que le propos du spectacle, la technique lié au théâtre d’objets, le jeu …

De quelques heures à quelques jours autour de la matière

Le collectif Label Brut accompagne tout type de public dans leur pratique théâtrale de la découverte au perfectionnement.

Cette démarche de transmission représente des moments privilégiés où :

  • Des enfants (en milieu scolaire ou accompagnés d’adultes) découvrent le théâtre, le jeu …et finissent même par manipuler des personnages phares du spectacle Mooooooooonstres ou à2pas2laporte.
  • Des amateurs et/ou des professionnels s’initient à la manipulation et au théâtre d’objets lors d’un atelier, en lien ou non avec un spectacle.
  • Des amateurs et/ou des professionnels développent leur pratique du théâtre d’objets et de matières à l’occasion d’un stage plus intensif, tout un week-end durant. Ce type de stage peut également être lié à un processus de création ou de recherche en cours.

Des projets fun pour les jeunes

Jumélé avec des établissements scolaires et/ou accompagné d’enseignants et de professionnels des arts et de la culture, le collectif Label Brut base son champ d’action sur la découverte et l’implication de jeunes amateurs ou néophytes au coeur d’un processus de création.

Ont déjà vu le jour :

  • F.U.M. (11/12) : projet produit par le Carré, Scène Nationale de Chateau-Gontier, des lycéens ont arpenté les divers chemins de la création artistique par le biais de différents ateliers/laboratoires : écriture, scénographie, régie (son et lumières), jeu et vidéo. Ce projet à notamment permis au collectif Label brut d’initier un travail de recherche sur les matières éphémères et mouvantes (fumée, polyane…)
  • F.U.M. (10/11) : projet produit par le Carré, Scène Nationale de Chateau-Gontier, développé sur toute une saison avec des lycéens et qui a abouti à la présentation d’une création originale intégrée à la programmation.
  • RRRRRZZZZZ (07/08)

Des projets pour nourrir les créations

Label Brut s’engage dans des projets pleins de sens à la fois pour le public et pour le collectif. Certains projets s’inscrivent directement dans le processus de création d’un spectacle et permettent d’élargir les recherches, de travailler avec un public spécifique, d’approfondir des thématiques…

  • Collectages et résidence en milieu scolaire pour à2pas2laporte (15/16):

Dans le prolongement de Mooooooooonstres, des collectages ont été menés et ont participé à l’univers sonore de la création.

Outre les enfants, des adolescents, des adultes, des familles, des personnes âgées ont également été rencontrés en milieu scolaire, en EHPAD, dans leur colocation pour les étudiants, sur leur aire d’accueil pour les gens du voyage…

Ce lien privilégié a pu être suivi d’ateliers théâtre et manipulation ou d’une invitation à âratager une étape de travail et un temps d’échange.

  • Label Brut en recherche sur « la mort » (13/14):

Dans le cadre d’un travail de recherche autour du thème de la mort, quelques rencontres ont été organisées avec des professionnels (pompes funèbres, soins paliatifs…) et un groupe de spectateurs-témoins. Les 3 co-directeurs confrontent leurs points de vue et nourrissent leur travail grâce à ces moments d’échanges privilégiés.

  • Résidence Mooooooooonstres dans une école (11/12 ):

La réalisation de ce projet s’est effectuée au plus proche des enfants concernés.

Une enquête préliminaire a été réalisée auprès d’enfants de 3 à 7 ans afin de dresser une carte des peurs enfantines.
Ensuite, un partenariat privilégié s’est développé avec l’école publique de Houssay (53). Des ateliers théâtre et manipulation sur la thématique des monstres y ont été menés et une résidence d’une semaine a lieu au sein même de l’établissement. Le lit-décor y était installé, chaque jour des enfants devenaient spectateurs de quelques séquences du spectacle et Laurent Fraunié recueillaient leurs impressions.

  • Les Futurs de l’Ecrit (10/11):

En parallèle de la création de Hector ou comment faire un monstre, Laurent Fraunié co-directeur du collectif Label Brut et Ronan Chéneau auteur de la pièce, ont conduit un chantier artistique sur le thème « Réveillez le monstre qui sommeille en vous », avec un groupe d’amateurs de la région Centre.

Ce projet a été mené à l’Abbaye de Noirlac en parallèle de 12 autres chantiers avec 450 amateurs.